La seule chose qui importe pour améliorer la crédibilité des finances publiques est l’inscription d’une créance solide de l’Etat sur l’économie à l’actif de son bilan et au passif des contribuables. Face à un choc majeur comme la crise actuelle, les efforts financiers de l’Etat lui donnent de tels droits, explique l’économiste Pierre-Cyrille Hautcœur.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici