Par refus d’une dépendance à Google et Apple, la France a opté pour un système tricolore 100 % fermé, ce qui empêche sa compatibilité avec les autres applis européennes. Une histoire qui rappelle celle du Minitel à Philippe Escande, éditorialiste économique au « Monde ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici