L’hypothèse la plus plausible est bien connue de tous : ce sont les pesticides, herbicides et insecticides, dont les agriculteurs du comté de Medjimurje pulvérisent un grand nombre en méthode intensive, dans leurs champs de colza et de pommes de terre situés à proximité des ruches où les abeilles ont été retrouvées mortes. Un empoisonnement massif, donc.

Cet article Croatie : catastrophe naturelle déclarée après la mort subite de 50 millions d’abeilles est apparu en premier sur La Relève et La Peste.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici