Flâner, vadrouiller, trottiner, cavaler, piétiner, déambuler… La marche se décline à travers notre rapport au monde et notre rapport au corps, comme le mentionne le sociologue et anthropologue, David Le Breton, dans son dernier ouvrage "Marcher la vie. Un art tranquille du bonheur", après des essais sur cette question.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici