Si le nouveau coronavirus touche à des degrés divers les pays en voie de développement, il détruit à peu près partout leurs finances publiques, note, dans sa chronique, Alain Frachon, éditorialiste au « Monde ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici