Le juriste Frédéric Allaire appelle, dans une tribune au « Monde », à la construction démocratique et transparente d’un Etat-prévoyance convié, de fait, à gérer des risques de plus en plus massifs.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici