La Société marocaine de pédiatrie a adressé une lettre au gouvernement pour lister les difficultés que rencontrent les petits après à deux mois et demi d’enfermement.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici