Pour la première fois depuis le début de la crise sanitaire, le PDG de BNP Paribas Real Estate, Thierry Laroue-Pont, sort de son silence dans « La Tribune ». La végétalisation de la ville s’est affirmée comme une nécessité et la flexibilité des usages va devenir la norme, estime le patron de la branche immobilière de la banque qui affiche plus de 1 milliard d’euros de revenus annuels.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici