Les 150 membres de la convention ont, en revanche, souhaité que la France reconnaisse le crime d’« écocide » et voté pour une taxe de 4 % sur les dividendes distribués au-delà de 10 millions d’euros.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici