La pandémie produit ce que le leader d’extrême droite chérit le plus, là où il se sent le mieux et ce dont il a le plus besoin : le chaos qui lui a permis de ressouder son gouvernement et de remobiliser sa base.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici