La députée des Deux-Sèvres, ancienne ministre de l’Ecologie, s’oppose à ce qu’Emmanuel Macron réalise un “tri sélectif” des mesures choisies par les 150 citoyens. Elle approuve la réduction à 110 km/h sur les autoroutes.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici