Deux récentes études mettent en garde contre les programmes de reboisement conçus à la va-vite. Selon celles-ci, certaines forêts replantées constituent un risque pour la biodiversité et ne produiraient que des effets limités sur l’absorption de dioxyde de carbone.

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici