REPORTAGE – Cette gangrène de la face continue de tuer plus de 100 000 enfants dans le monde chaque année, principalement en Afrique et en Asie. Ceux qui s’en sortent restent défigurés à vie.

Lire l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici