Un référendum sur la proposition de la convention citoyenne pour le climat de légiférer sur le crime d’écocide bouleverserait les fondements de la souveraineté démocratique tout en rabaissant encore le rôle du Parlement, estiment, dans une tribune au « Monde », le politiste Bastien François et la constitutionnaliste Anne Levade.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici