« Les émissions de 2018 et de 2019 ont les niveaux plus bas enregistrés depuis 1990 », indique le Centre technique d’études de la pollution atmosphérique (Citepa). Mais la France reste encore loin du compte.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici