La Maison Blanche a dressé une liste de vingt sociétés proches de l’Armée populaire de libération, destinée à être « un outil utile » avant de sceller tout partenariat avec de telles entités. Une nouvelle offensive du président américain, à moins de cinq mois de l’élection du 3 novembre, observe Jean-Michel Bezat, journaliste au « Monde ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici