« D’ailleurs les investisseurs reviennent », souligne Stéphane Foucart, un journaliste auteur d’une enquête sur Monsanto, même si cet accord ne solde que « trois quarts des plus de 120 000 plaintes qui sont en cours », rien qu’aux États-Unis.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici