Parmi les plaignants, des associations historiquement implantées dans les Pyrénées, mais aussi des grandes ONG. Pour l'instant, le tueur de l'ours abattu le 9 juin en Ariège n'a pas été interpellé.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici