Le geant allemand Bayer, qui a racheté Monsanto il y a deux ans, a décidé de payer « une somme astronomique » pour mettre un terme aux procédures lancées par des plaignants américains. Une décision qui « ouvre la boîte de Pandore », commente l’avocate qui retrouve bientôt Monsanto devant les tribunaux français.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici