Emmanuel Macron s’était engagé à interdire cet herbicide controversé en 2017, avant de renoncer à sa promesse.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici