Le président Rajoelina mise sur le nationalisme, des grands projets et beaucoup de communication pour inverser le destin d’un pays où le revenu moyen par habitant reste inférieur à celui de 1960.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici