La « perle de l’Adriatique », symbole du tourisme de masse, vit une période unique depuis près de trente ans : un début d’été sans visiteurs. Les habitants rêvent d’un nouveau modèle.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici