Huit jours après la fin de ses travaux, Emmanuel Macron a annoncé lundi la suite qu’il compte donner aux propositions de la Convention citoyenne pour le climat. L’une des 150 membres, Amandine Roggeman, explique à La Tribune pourquoi la réponse du président de la République les satisfait.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici