Des habitants dénoncent les coupes rases de feuillus, qui nuisent à la biodiversité du massif, aujourd’hui composé à 50 % de résineux, et défendent une exploitation plus durable de la forêt.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici