Pendant le confinement, les mouvements humains ont été ralentis et la vie sauvage a repris ses droits dans plusieurs endroits du globe. Les scientifiques estiment que cette “pause” mondiale offre une rare occasion d’étudier les conséquences des activités humaines sur les animaux.

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici