Le secteur du logement va-t-il pâtir de la percée écologiste observée lors des dernières élections municipales ? Depuis l’arrivée au pouvoir en 2014 d’Éric Piolle à Grenoble par exemple, le nombre de permis de construire des logements y a chuté de près de 40%. À Bordeaux, le candidat des écologistes et de la gauche Pierre Hurmic fraîchement élu promet quant à lui de “geler les programmes immobiliers” pour lutter contre la “bétonisation” supposée de la ville. Des prises de position qui inquiètent les professionnels de la filière.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici