Dans son Tour du Monde d'avant, Giv Anquetil s'est arrêté à Fukushima. Et quand les autorités japonaises nous enjoignent de croire que la situation dans la zone contaminée par la catastrophe nucléaire de 2011 revient à la normale, Giv ne peut pas s’empêcher d'entendre "retour à l'anormal".

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici