Alors que la saison sèche ne fait que commencer, les spécialistes redoutent une année encore plus dévastatrice que 2019, quand les images de la forêt tropicale ravagée par les flammes avaient choqué la communauté internationale.

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici