Depuis le 11 juin, les semences paysannes peuvent être vendues à des jardiniers amateurs, alors que la pratique était jusqu’ici interdite. Une autorisation dont se réjouit Ananda Guillet, président de l’association Kokopelli.

Liberation.fr

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici