Elles ont décrypté les étiquettes de 71 produits différents pour savoir s’ils contiennent des perturbateurs endocriniens et des nanoparticules ou allergènes, et leur rapport montre qu’aucun des 71 produits n’est exempt de substances plus ou moins préoccupantes.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici