Alors que le gouvernement Bolsonaro livre tout le territoire (réserves amérindiennes comprises) aux appétits des géants miniers et de l’agrobusiness, des habitants des favelas de Rio expérimentent des initiatives d’agriculture urbaine sans pesticides.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici