L’économiste Magaye Gaye estime, dans une tribune au « Monde », qu’une revue des dépenses et une réduction négociée de la dette seraient plus pertinentes qu’un plan de relance pour sauver l’économie africaine du naufrage créé par la pandémie

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici