Tant que l’Etat ne se met pas en conformité avec ses engagements pour faire baisser les niveaux de pollution de l’air dans les territoires concernés, la facture risque d’être salée. Du jamais vu pour les requérants, évoquant « une astreinte exemplaire et sans équivalent qui sanctionnerait enfin l’inaction du gouvernement ».

Cet article Pollution de l’air : le gouvernement risque 10 millions d’euros d’amende par semestre de retard est apparu en premier sur La Relève et La Peste.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici