Le parc naturel régional du Luberon a fait poser 30 capteurs de température dans les villes de Cavaillon et de Manosques, entre le 29 juin et le premier juillet. Objectif : mieux localiser le phénomène d'îlots de chaleur urbains.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici