Dans une lettre ouverte, les experts de 32 pays exhortent l’organisation internationale à considérer comme possible la transmission du coronavirus par voie aérienne. L’OMS a finalement admis mardi que des «preuves émergeaient».

Lire l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici