À 100 jours du début de la récolte, la Confédération générale des planteurs demande à l’Etat un système d’indemnisation rapide, les pertes risquant d’atteindre 10 % du chiffre d’affaires global des planteurs.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici