Dans un avis rendu le 8 juillet, elle estime que les incidences du futur T4 sur les gaz à effet de serre, la pollution de l’air, le bruit ou les sites protégés sont sous-évaluées.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici