La faune et la flore de Roybon (Isère) ont finalement eu raison du projet à 400 millions d’euros lancé par Pierre et Vacances. Le groupe voulait construire un gigantesque Center Parcs, mais la justice vient de donner raison aux défenseurs de la nature. Après 13 ans de procédures, le projet est abandonné. 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici