Dans une lettre dont « Le Monde » a obtenu copie, les services de l’instance consultative déplorent que des molécules insuffisamment évaluées soient mises sur le marché.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici