L’économiste Pierre-Noël Giraud appelle, dans une tribune au « Monde », Etats et grandes entreprises à adopter une nouvelle culture du risque, à double détente : l’une pour le long terme, l’autre pour la survenue des crises.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici