En région parisienne et particulièrement en Seine-Saint-Denis, des patients souffrant de troubles psychiques ne trouvent pas de lits d’hospitalisation, explique le délégué ministériel à la santé mentale et à la psychiatrie.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici