Alors que plus de 29.000 foyers d'incendies ont été comptés au Brésil, le président Bolsonaro a qualifié les ONG écologistes de "cancer" et dénoncé un complot international. Pendant que son ministre de l'Environnement relaie une vidéo affirmant que l'Amazonie ne brûle pas.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici