La capacité à aménager la ville avec plus de souplesse, de réactivité et d’agilité est porteuse d’espoir pour notre futur urbain, estime la responsable de l’Urban Lab de Paris et de sa métropole, Marion Apaire, dans une tribune au « Monde ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici