Amnesty international livre ce chiffre, qu’elle estime «probablement largement sous-évalué», dans un rapport sévère sur les failles dans la protection des travailleurs de santé durant la crise sanitaire.

Lire l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici