RÉCIT – Une équipe française a pu caractériser ce phénomène né d’une rencontre entre eau douce et salée, qui ralentit la marche des navires.

Lire l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici