Dans un entretien au « Monde », le coprésident du comité de gouvernance de la convention citoyenne pour le climat salue le travail effectué, et estime qu’il faudra à l’avenir faire une place à cette forme de démocratie représentative d’un nouveau type.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici