Pour cette vague de chaleur subie par une large partie de la Sibérie de janvier à juin, les scientifiques ont rarement été aussi certains de l’influence de l’Homme.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici