Dans son entretien du 14-Juillet, le président de la République a promis de simplifier encore l’accès aux tests. Mais en Ile-de-France, « la tension est forte », reconnaît l’Agence régionale de santé. Pour Bruno Lina, virologue et membre du conseil scientifique, « les laboratoires sont sous pression aussi bien à Paris qu’en province ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici