Situation « problématique » en Mayenne, « inquiétante » en Nouvelle-Aquitaine, cas en hausse à Paris et dans le Finistère… Le gouvernement a décidé d’accélérer la mise en place de cette mesure. Le ministre de la santé prévient qu’il ne s’agit pas de « confiner le pays ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici