En décembre, des pièges photos ont été installés dans la réserve naturelle par des agents du syndicat de gestion des gorges de l'Ardèche. L'idée était de faire un recensement et d'étudier les comportements. Mais le confinement est passé par là, avec son lot de surprises.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici